Site d’informations en ligne, sur Lannemezan et du plateau de Lannemezan
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
  
 
  
 

Région Midi Pyrénées

jeudi 16 avril 2009

Conférence de presse : la Région franchit le cap des 700 emplois associatifs créés depuis 2005

Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, tiendra une conférence de presse sur le dispositif des emplois associatifs, mercredi 22 avril 2009 à 11h00 à l’Hôtel de Région, aux côtés de Monique Iborra, 1ère vice-présidente en charge de l’emploi et de la formation professionnelle, Jean-Claude Traval, vice-président en charge de la vie associative, et Dominique Salomon, vice-présidente en charge de l’évaluation des politiques publiques.

Depuis 2005, ce dispositif a permis la création de plus de 700 emplois. Cette conférence de presse sera l’occasion de recueillir des témoignages de responsables d’associations et de diffuser un film présentant des exemples emblématiques des possibilités qu’offre ce dispositif, quel que soit le secteur d’activité, le territoire et le projet développé.

Martin Malvy reviendra sur les aides régionales en faveur de ces emplois qui bénéficient à plus d’un millier d’associations. Après avoir consacré 8 millions d’euros en 2008 à la création d’emplois associatifs, un budget de 9 millions d’euros permettra cette année d’accompagner la montée en puissance du dispositif et l’augmentation du nombre de bénéficiaires.

Les emplois associatifs permettent aux associations de petite taille de mutualiser leurs besoins en embauchant des demandeurs d’emploi qui pourront travailler pour plusieurs employeurs.
[bleu]Mis en ligne mardi 21 avril 2009[/bleu]

Comité Balladur
Martin Malvy : « Je ne peux pas croire que le Président de la République connaisse aussi mal le fonctionnement de nos institutions décentralisées »

« Nous savons tous que Nicolas Sarkozy a surtout approché les collectivités locales par le biais de la ville et du Département les plus riches de France. Mais nous ne pouvions imaginer que le Président de la République ignorait à ce point le fonctionnement de nos institutions décentralisées, qu’il approuverait comme il le fait les propositions du comité Balladur », s’est exclamé cet après-midi Martin Malvy, ancien ministre, président de la Région Midi-Pyrénées.

« Nicolas Sarkozy a inventé une méthode, maintenant généralisée. Il commence par clouer au pilori et, après avoir instruit un faux procès, il propose sa réforme. Il dénonce des gaspillages de deniers publics et appelle les élus à une gestion responsable. Mais de qui et à qui parle t-il ? Il existe des Chambres régionales des Comptes et une Cour des Comptes. C’est plutôt l’Etat et les grandes institutions qui sont généralement mis en cause.S’il y a des gaspillages, c’est d’abord dans le fonctionnement de l’Etat. S’il y a croissance de la dépense des collectivités locales, c’est d’abord en raison des désengagements de l’Etat et de l’appel permanent qu’il leur adresse.

Les propositions du Comité Balladur sont dogmatiques. Elles ignorent la réalité du terrain. M. Balladur ne s’est pas rendu compte qu’avec la suppression de la clause générale de compétence, l’Etat ne pourrait plus demander aux collectivités locales les participations qu’il exige d’elles aujourd’hui, notamment dans le domaine des transports. Il ne s’est pas rendu compte qu’en rendant les Communes et les Communautés seules responsables du fonctionnement des équipements de la petite enfance, 90 % d’entre elles seraient dans l’incapacité de satisfaire aux besoins. Il ne s’est pas rendu compte qu’il en irait de même pour les équipements sportifs, que retirer partie de la compétence en matière de tourisme aux Départements serait aberrant et qu’en matière de développement économique, le problème ne consiste pas seulement à confier le régime des aides aux Régions et aux Communautés en éradiquant les Conseils généraux, mais à faire de la Région le chef de file et l’instructeur unique d’un vrai partenariat entre les collectivités.

Ou, en matière de compétences, les propositions du Comité Balladur seront reconsidérées, ou l’impuissance succèdera à la confusion.
Ou sera rétablie la nécessaire confiance entre les collectivités locales et l’Etat – à laquelle le Président de la République vient de porter un nouveau mauvais coup – et l’on ira peut être vers un 3e acte de la décentralisation indispensable, ou la réforme sera purement politicienne et c’est à la France que ce projet portera un mauvais coup », a conclu Martin Malvy.
[bleu]Mis en ligne vendredi 6 mars 2009[/bleu]

SEMAINE DU TRAIN
Martin Malvy lance la carte PASTEL régionale


Mardi matin, ils ont tous validé leur carte PASTEL régionale en gare Matabiau, : Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, Charles Marziani, vice-président en charge des Transports, Pierre Cohen, maire de Toulouse, Pierre Izard, président du Conseil général de Haute-Garonne, Stéphane Coppey, président de Tisséo, Marc Espigat, président de la Commission Transports de la Région, et Thierry Bauchet, directeur régional TER à la SNCF, venaient de retirer symboliquement leur carte nominative au tout nouvel « Espace Régional PASTEL ».

Ce 2e jour de la « Semaine du train » avait en effet été choisi pour le lancement officiel de la généralisation de ce titre universel de transport sur l’ensemble du territoire régional.

La carte PASTEL régionale est un support électronique, une carte à puce validée sans contact, qui se substitue progressivement aux billets « papier ». Elle s’adresse aux voyageurs réguliers, ceux qui utilisent les abonnements. Ils pourront charger sur ce support unique les différents abonnements pris auprès des différents opérateurs : SNCF, Tisséo, réseaux urbains et départementaux.

Le mouvement a été lancé par la Région, le Conseil général de Haute-Garonne et Tisséo, signataires la Charte de l’interopérabilité. Les autres opérateurs de Midi-Pyrénées adhèrent progressivement à cette Charte.

La carte PASTEL régionale concerne dès aujourd’hui certains abonnés des lignes TER de Muret et Latour-de-Carol, les autocars régionaux, le réseau Tisséo, et d’ici juin le réseau « Arc-en-ciel » du Conseil général de Haute-Garonne. Sa généralisation aux autres lignes TER de Midi-Pyrénées se fera étape par étape, l’essentiel devant être achevé dès la rentrée scolaire et universitaire 2009.

La « Semaine du train », événement initié par la Région, a pour objectif d’encourager les Midi-Pyrénéens à (re)découvrir leurs trains et de faire un premier bilan de 7 ans de régionalisation des TER.
[bleu]Mis en ligne jeudi 26 février 2009[/bleu]


Vie associative : Un nouvel emploi associatif dans les Hautes-Pyrénées soutenu par la Région

La Région Midi-Pyrénées renouvelle en 2009 son soutien au secteur associatif. Après avoir consacré 8 millions d’euros en 2008 à la création d’emplois associatifs, un budget de 9 millions d’euros permettra cette année d’accompagner la montée en puissance du dispositif et l’augmentation du nombre de bénéficiaires.

La Commission permanente de la Région Midi-Pyrénées du mois de février, sous la présidence de Martin MALVY, a adopté une subvention d’un montant total de 314 000 euros pour la création de 23 emplois associatifs en Midi-Pyrénées dont 1 dans les Hautes-Pyrénées.

Ce dispositif d’aide à la vie associative a permis, depuis 2005, la création de 700 emplois qui bénéficient à plus d’un millier d’associations. Ils concernent les secteurs de la jeunesse, du sport, de la culture ou encore le tourisme.

Il s’agit pour les associations de petite taille de mutualiser leurs besoins en embauchant des demandeurs d’emploi qui pourront travailler pour plusieurs employeurs.

Association soutenue dans les Hautes-Pyrénées :

- Comité régional de ski Pyrénées Ouest à Tarbes, pour le recrutement d’un(e) entraîneur(euse) coordinateur(trice)
[bleu]Mis en ligne jeudi 19 février 2009[/bleu]

Semaine du Train
Du 23 février au 1er mars, tous en train avec la Région !

La Région Midi-Pyrénées organise pour la première année, du lundi 23 février au dimanche 1er mars « La Semaine du train ». Autorité organisatrice des transports régionaux de voyageurs depuis 2002, la Région souhaite ainsi proposer un temps fort pédagogique et de découverte autour du rail en Midi-Pyrénées. Lancement de nouveaux services, exposition, jeu ponctueront cette semaine riche en événements.

· Lundi 23 février : Inauguration d’une exposition sur l’histoire du train en Midi-Pyrénées.
A 10h, en gare des Arènes (Toulouse), Martin Malvy, président de la Région, Stéphane Coursier, directeur régional de la SNCF, et Christian Dubost, directeur régional de RFF (Réseau Ferré de France), inaugureront cette exposition qui combinera des animations interactives, la présentation d’archives photographiques, de vidéos prêtées par l’INA, avec la visite d’anciennes locomotives à vapeur et du plus vieil autorail de France datant de 1951, le seul encore habilité au transport de voyageurs sur le réseau ferré national.
Martin Malvy fera à cette occasion un point d’étape sur le Plan rail Midi-Pyrénées, sur le dossier de la ligne à grande vitesse Sud-Europe Atlantique et sur le projet de Traversée centrale des Pyrénées.
L’exposition sera ouverte au public tous les jours de 10h à 19h (dimanche :10h-18h).

· Mardi 24 février : lancement de la carte Pastel régionale
La carte Pastel régionale devient « inter-opérable » pour les bus, les cars, le métro et les TER de plusieurs lignes de l’agglomération toulousaine. Elle préfigure un titre unique de transport en Midi-Pyrénées, où d’autres expériences d’interopéralbilité se déploient, dans plusieurs agglomérations.
Mardi 24 février à 10h, à la gare Matabiau (Salle Saint-Sernin), Martin Malvy, Pierre Cohen, président du Grand Toulouse, Pierre Izard, président du Conseil général de la Haute-Garonne, Stéphane Coppey, président de Tisséo, et Stéphane Coursier, présenteront cette carte Pastel, issue de leur collaboration au service des usagers.

· Mercredi 25 février : de nouveaux services d’information pour les usagers
La Région offre en 2009 deux nouveaux services d’informations aux usagers. Elle a mis au point un site Internet d’informations régionales « multimodales », mopy.fr, sur toute l’offre de transports collectifs en Midi-Pyrénées. Elle finance dès cette année le déploiement par la SNCF d’un système d’information en temps réel sur les quais et dans les gares TER.
Mercredi 25 février à 10h, à l’Hôtel de Région, Martin Malvy expliquera cette politique de renforcement de l’information-voyageurs, et ces nouveaux outils seront présentés par Stéphane Coursier.

· Jeudi 26 février : « les défis du transport ferroviaire de demain »
L’Hôtel de Région accueille la 2ème conférence nationale de l’association Avenir Rail, en présence notamment de Guillaume Pépy, président de la SNCF et de Hubert du Mesnil, président de RFF. De 9h30 à 13h, les acteurs français du rail débattront de l’apport des transports collectifs au lendemain du Grenelle de l’environnement et de l’anticipations des besoins : plans rails, plans de relances et grands travaux (programme prévisionnel ci-joint).
L’après-midi, l’Association des Régions de France (ARF) organisera à l’Hôtel de région une réunion de sa Commission Transports, qui regroupe sous la présidence de Martin Malvy des élus de toutes les Régions de France en charge des TER.

· Découvrez le train régional :
Tout au long de la semaine, des initiatives encourageront les Midi-Pyrénées à découvrir leur TER. Un jeu notamment distribué en gares, ou téléchargeable sur le site www.midipyrenees.fr, proposera au public de gagner des séjours « train+hôtel » en Midi-Pyrénées.

Lundi 23 février - Toulouse, gare des Arènes

10h00 : Inauguration d’une exposition sur l’histoire du train en Midi-Pyrénées
Conférence de presse de Martin Malvy, Stéphane Coursier, directeur régional de la SNCF, et Christian Dubost, directeur régional de RFF

Mardi 24 février - Toulouse, gare Matabiau (Salle Saint-Sernin)

10h00 : Lancement de la carte Pastel régionale
Conférence de pressede Martin Malvy, Pierre Cohen, président du Grand Toulouse, Pierre Izard, président du Conseil général de la Haute-Garonne, Stéphane Coppey, président de Tisséo, et Stéphane Coursier

Mercredi 25 février - Toulouse, Hôtel de région

10h00 : Lancement de nouveaux services d’information pour les usagers
Conférence de presse de Martin Malvy et Stéphane Coursier

Jeudi 26 février - Toulouse, Hôtel de région

9h30 à 13h : 2ème conférence nationale de l’association Avenir Rail
en présence notamment de Guillaume Pépy, président de la SNCF et de Hubert du Mesnil, président de RFF
[bleu]Mis en ligne mercredi 18 février 2009[/bleu]

-JEUNESSE : La Région encourage les « Projets d’Avenir » des jeunes des Hautes-Pyrénées (Communiqué)
Créés en 2001 par la Région Midi-Pyrénées, les « Projets d’avenir » sont devenus un grand concours régional qui fait appel aux initiatives des lycées publics et privés de l ‘Éducation Nationale, de l’Enseignement Agricole et des Centres de Formation des Apprentis (CFA). Ils appuient leur engagement dans un projet. Dans les Hautes-Pyrénées, 15 projets pour un total de 10 établissements ont été retenus par la Région Midi-Pyrénées.

« Notre mission consiste d’abord à entretenir, équiper et moderniser les lycées et les centres de formation » a rappelé Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées. « Nous avons voulu aller plus loin et encourager les initiatives des jeunes à travers les « projets d’avenir », pour ainsi leur permettre d’exprimer leurs talents. Nous mobilisons d’importants moyens pour leur donner toutes les chances de réussite et faciliter au mieux leur apprentissage de la citoyenneté ».

Lors de sa Commission permanente qui s’est tenue, jeudi 5 février sous la présidence de Martin Malvy, la Région a voté une subvention globale de 828 540 euros pour 202 « Projets d’Avenir ».

Les établissements des Hautes-Pyrénées retenus ainsi que leur projet :

Argelès-Gazost
LYCEE GENERAL CLIMATIQUE RENE BILLERES
- 2ème rencontres éco citoyennes des lycées
Aureilhan
LYCEE PROFESSIONNEL SIXTE VIGNON
- Prototype biodiesel à faible consommation
Bagnères de Bigorre
LYCEE POLYVALENT VICTOR DURUY
- Véhicule à technologie et à énergie solaire
- Imagine un film !
Tarbes
LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE MARIE CURIE
- Scènes lycéennes 2009

LYCEE GENERAL THEOPHILE GAUTIER
- Création d’une fiction radiophonique : De l’écriture à la diffusion

LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE ADRIANA
- Le développement durable en action au LPA Tarbes Adriana
- Le parc botanique : espace de création et d’expression artistique

LYCEE PROFESSIONNEL JEAN DUPUY
- Modcity Expériences

LYCEE TECHNOLOGIQUE PRIVE PRADEAU LA SEDE
- Expériences théâtrales : esclavage ou humanité ?
- Dire un texte contemporain
Vic-en-Bigorre
LYCEE D’ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE AGRICOLE JEAN MONNET
- Sensibilisation des élèves à la protection des étang du lycée
- Histoire d’eaux entre Ebre et Adour
- De l’Adour au Dniepr : Pratiques forestières, agricoles et qualité des eaux

LYCEE GENERAL PIERRE MENDES FRANCE
- L’organisation territoriale en France axé sur la région Midi-Pyrénées
[bleu]Mis en ligne lundi 9 février 2009[/bleu]

-Plan de relance de l’Etat - Martin Malvy : « la relance de la déception sera grande » (Communiqué)
Réagissant au programme d’investissement public dit « plan de relance », le président de la Région Martin Malvy a dénoncé « le tour de passe-passe qui consiste à recycler une partie des engagements déjà pris par l’Etat dans le contrat de Projets 2007-2013 et pour certains dans le contrat de Plan Etat-Région 2000-2006 dont on attend encore que le Gouvernement les tienne ».

« S’agissant des infrastructures ferroviaires », a précisé Martin Malvy, « le Gouvernement annonce consacrer 6,33 millions d’euros en 2009 à la modernisation de la ligne Castres-Mazamet. Il s’agit là de la part attendue sur cette opération dès 2008 dans le cadre du Projet et dont la Région Midi-Pyrénées a dû faire l’avance en juin dernier afin de ne pas retarder les travaux ! C’est de la mystification ».

Dans le domaine des infrastructures routières, le plan de relance prévoit 4 millions d’euros sur l’opération Auch-Aubiet et 4 millions d’euros pour la déviation d’Ax-les-Thermes. Nous sommes très loin des besoins de financement pour ces deux opérations, déjà inscrites au CPER 2000-2006, qui sont respectivement de 25 et 20 millions d’euros. Il ne s’agit pas d’un plan de relance mais, pour les usagers de cet itinéraire, la relance de la déception sera grande.
Nous attendions la relance, nous sommes dans le sur-place », a conclu Martin Malvy.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 février 2009[/bleu]


- Les Trophées « Paroles d’élus » distinguent quatre initiatives TIC portées par les collectivités de Midi-Pyrénées (Communiqué)

· Les TIC au service de la culture à Toulouse

· Les TIC au service de la santé à Saint-Blancard

· Les TIC au service du désenclavement des territoires ruraux à Mérens-les-Vals

· Les TIC au service de la démocratie participative à Lannemezan

Pour répondre aux enjeux de développement économique et d’attractivité de leur territoire, les élus de Midi-Pyrénées s’appuient sur les technologies de l’information et de la communication (TIC). Tous les domaines de l’action publique locale sont concernés. Parmi les nombreux projets innovants portés par les collectivités territoriales de Midi-Pyrénées, quatre d’entre eux, emblématiques du dynamisme local en la matière, sont distingués ce jour à l’occasion de la remise des Trophées « Paroles d’élus ».

Les Trophées « Paroles d’élus » sont décernés par Martin Malvy, président de la région Midi-Pyrénées et Bruno Janet, conseiller spécial du président et directeur des relations avec les collectivités locales de France Télécom-Orange. Ces initiatives sont présentes dans l’ouvrage Pour une Europe innovante, tome 4 de la collection « Paroles d’élus ». La remise des Trophées « Paroles d’élus » en Midi-Pyrénées, s’inscrit dans la continuité de la collection éponyme. Elle entend valoriser le partage des expériences et des bonnes pratiques locales.

La collection « Paroles d’élus », présente chaque année depuis quatre ans, un recueil d’initiatives innovantes remarquables menées par les territoires de France métropolitaine, d’outre-mer et européens. Cette collection a pour ambition de valoriser le témoignage des élus locaux, à l’initiative d’un projet TIC, mis en œuvre sur et pour leur territoire.

« Les TIC permettent de concevoir des solutions et services innovants destinés aux entreprises mais aussi aux citoyens, de plus en plus exigeants sur les services rendus par la collectivité pour améliorer leur qualité de vie au quotidien » précise Martin Malvy.

« Le développement des technologies de l’information et de la communication constitue une véritable révolution silencieuse qui ne fait que commencer. Les besoins et les attentes des citoyens, des entreprises et des collectivités vont bien au-delà d’une simple curiosité. La remise des Trophées ‘Paroles d’élus’ en Midi-Pyrénées en témoigne concrètement. Elle illustre la volonté du groupe d’accompagner et d’encourager les initiatives locales innovantes dans toute leur diversité et leur richesse » souligne Bruno Janet.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 février 2009[/bleu]

-Viticulture : Martin MALVY confirme l’engagement de la Région pour la viticulture
Martin Malvy qui participait lundi 2 février à l’installation du Conseil de bassin viticole du Sud-Ouest à la Préfecture de Région, a rappelé les progrès accomplis depuis août 2006 par les professionnels de la viticulture qui ont créé la première interprofession reconnue par le ministère fin 2008.

Martin Malvy, qui a rappelé que le Conseil régional Midi-Pyrénées avait largement soutenu la création de l’interprofession à partir d’un plan de trois ans auquel il consacrera au total 11 millions d’euros, a annoncé à cette occasion que ce plan, qui s’achève fin 2009, fera l’objet d’une seconde tranche 2010-2012 dont l’élaboration se fera en concertation avec la profession et en tenant compte des résultats obtenus.

Le président de la Région s’est dit convaincu que la réponse économique au contexte mondial dans lequel évolue désormais la viticulture, passe essentiellement par quatre axes qui sous tendent le plan spécial Midi-Pyrénées, à savoir :

- la création d’une interprofession regroupant l’ensemble des bassins viticoles régionaux,
- la valorisation de chacun des vignobles et le renforcement de leur identification sous la bannière Sud-Ouest,
- la modernisation et la mutualisation des moyens,
- et enfin une action commerciale, globale, cohérente et durable très largement orientée à l’international.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 février 2009[/bleu]

Visite de Laurent Wauquiez : La Région souhaite rester maître de sa politique de formation-
A l’occasion de la venue de Laurent Wauquiez, secrétaire d’État chargé de l’emploi, ce vendredi 30 janvier à Colomiers, Monique Iborra, première vice-présidente de la Région Midi-Pyrénées représentant le président de la Région Midi-Pyrénées Martin Malvy, a tenu a rappelé au secrétaire d’Etat l’engagement de la Région en matière de formation et d’emploi, notamment au travers des Maisons Communes Emploi Formation (MCEF).

En créant les MCEF, la Région Midi-Pyrénées a mis en place depuis 1998 une politique ayant pour objectif de faciliter l’accès des salariés et des demandeurs d’emploi à la formation. La labellisation par le Gouvernement des MCEF en « Maisons de l’emploi », dans le cadre du Plan Borloo, marquée par des retards de paiements réguliers.

Elle tient par ailleurs à affirmer que la présence du Pôle Emploi dans les MCEF ou Maisons de l’emploi ne doit pas se traduire par une dégradation des services rendus aux demandeurs d’emploi. La Région rappelle sa volonté d’être maître de sa politique de formation dont la compétence lui a été transféré par le législateur en 2004.

La création du Pôle Emploi crée en effet une confusion en confiant au Directeur régional du Pôle Emploi la définition du cadre de programmation prévisionnelle régionale des aides et des mesures destinées aux demandeurs d’emploi, mission que la Région assure déjà au travers du Plan régional de développement des formations (PRDF).
[bleu]Mis en ligne vendredi 30 janvier 2009[/bleu]


- Développement durable : 7 nouveaux projets de Midi-Pyrénées reconnus Agenda 21
Midi-Pyrénées a été la première Région de France à voir son Agenda 21 reconnu par le Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire, en novembre 2007.

Le Ministère vient de labelliser 32 nouveaux projets inscrits dans les principes du développement durable et réalisant des actions concrètes, dont deux nouvelles Régions, Nord-Pas-de-Calais et Auvergne. Midi-Pyrénées conserve sa place de première région française en nombre d’agendas 21 reconnus par le MEEDDAT avec 18 collectivités ou territoires reconnus au total depuis 2007, dont 7 au terme de cette nouvelle vague de labellisation :

- La commune de Balma.
- La Communauté d’agglomération SICOVAL.
- Le Conseil général du Gers.
- La Communauté de communes des Véziaux d’Aure.
- La Communauté de communes des Monts d’Alban.
- Le Pays du Val d’Adour.
- Le Parc naturel régional des Grands Causses.

Le logo « Agenda 21 local France » créé à cette occasion a été remis aux 7 projets de Midi-Pyrénées.
Cette reconnaissance n’est pas le fruit du hasard pour une Région dont le développement durable constitue depuis plusieurs années un domaine à part entière de ses interventions autant qu’une préoccupation transversale dans la mise en œuvre de ses politiques.
Midi-Pyrénées a été la deuxième Région française à être certifiée ISO 14001 et l’une des premières à mettre en œuvre un Agenda 21 qui compte 54 actions. Certifiée ISO 14001 depuis 2005, elle a été également, en juin 2007, la première à équiper son Hôtel de Région d’une centrale photovoltaïque.
[bleu]Mis en ligne mardi 20 janvier 2009[/bleu]

- Aéronautique - Martin Malvy : « L’A350, des retombées économiques en Midi-Pyrénées »
A l’occasion de la pose de la première pierre de la chaîne de montage de l’A350, Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, s’est félicité que le programme entre aujourd’hui dans une phase opérationnelle qui conforte Midi-Pyrénées dans sa place de leader européen de l’aéronautique.

« C’est une excellente nouvelle pour la filière aéronautique, a déclaré Martin Malvy. L’A350 sera l’avion de la nouvelle génération, dans sa conception, sa réalisation et ses matériaux.

Ce programme ambitieux compte déjà 478 commandes fermes sur les quelques 5800 avions de ce format dont le monde aura besoin dans les 20 ans qui viennent. Dans cette compétition Airbus est en tête. J’espère que l’ensemble de la chaîne industrielle et de recherche régionales en verra les retombées économiques. Thomas Enders l’a annoncé. Je ne demande qu’à le croire » a conclu Martin Malvy.
[bleu]Mis en ligne vendredi 16 janvier 2009[/bleu]

- BUDGET 2009 de la Région MIDI-PYRÉNÉES - Martin Malvy présente un projet régional offensif (Communiqué)

La Région Midi-Pyrénées a adopté son budget, jeudi 15 janvier, par 59 voix contre 28, le groupe UDF s’étant abstenu. Le budget 2009 est en progression de 3 %, à 1,218 milliard d’euros. Le président du Conseil régional, Martin Malvy, a qualifié ce budget de « budget de relance, à l’échelle régionale, et de solidarité ».

Soulignant « le contexte sans précédent d’incertitude à tous les niveaux - crise financière, crise économique, crises internationales, incertitudes sur les dotations de l’Etat aux collectivités, instabilité institutionnelle créée par les projets de réforme du Gouvernement - » , Martin Malvy a affirmé que la Région « ne réduit pas la voilure en 2009 : + 22,8 % pour les transports collectifs, + 18 % pour le développement économique, + 45 % pour la recherche et l’innovation. Notre plan de relance régional est d’ores et déjà en place !
Ce n’est pas un plan éphémère. C’est un plan durable qui traduit et inscrit budgétairement des décisions prises et que nous mettons en œuvre. »

Des grands travaux d’infrastructure, d’une ampleur exceptionnelle, concrétisent les efforts régionaux sur les transports collectifs. En 2009, la Région consacrera 850 000 euros aux études de la LGV Toulouse-Bordeaux, sur les 423 M€ qu’elle apportera au total à ce grand chantier. Pour le réseau TER, le Plan rail Midi-Pyrénées mobilise 143 M€ dès cette année pour la régénération des voies, notamment en Ariège, dans le Tarn et en Aveyron. Pour ce qui est du matériel roulant, elle a inscrit 230 millions d’euros pour l’acquisition échelonnée de 2012 à 2020 de 40 autorails de la nouvelle génération.

Participer à l’effort de relance, sur le long terme, c’est aussi investir dans l ‘économie de l’intelligence. Midi-Pyrénées s’engage dans 124 M€ de travaux dans ses lycées, où elle généralisera en 2009 le « lycée numérique » : 80 établissements seront dotés cette année « d’environnements numériques de travail ». Avec l’effort consacré à la formation professionnelle, essentielle face à la montée du chômage, le budget éducation-formation atteint 473 M€.
Martin Malvy a souligné que Midi-Pyrénées est en tête des régions de France pour les investissements publics par habitant en matière d’enseignement supérieur-recherche. La Région jouera un rôle majeur en 2009 dans la mise en place du plan Campus et du PRES.

La Région accroîtra son soutien à l’emploi et aux capacités d’investissement des entreprises confrontées à la crise financière. Elle renforce ses moyens en faveur des contrats d’appui, politique originale qui a déjà débouché sur la signature de 400 contrats pour un encours de 48 M€. Le budget 2009 prévoit également la recapitalisation de Midi-Pyrénées Croissance et l’extension à 70 % des interventions du Fonds régional de garanties créé avec Oséo. Et la Région poursuit sa politique d’incitation à la création des zones d’activités d’intérêt régional et en ajoutera 11 aux 14 déjà ouvertes et aux 7 en cours d’instruction.
Les exigences du développement durable, vecteurs d’emploi et de qualité de vie, traversent l’ensemble des politiques. Au titre des mesures nouvelles, la Région ouvre un programme dédié à l’isolement thermique des logements sociaux existants et aux bâtiments économes, en accompagnant le plan bois énergie -qui a permis depuis trois ans de financer 19 réseaux de chaleur-bois en Midi-Pyrénées-, et l’équipement de systèmes solaires sur plus de 15 000 maisons individuelles.

Enfin, dans le contexte de crise du pouvoir d’achat, la Région intensifie ses dispositifs de solidarité en direction des ménages, grâce notamment au chéquier-lecture pour les lycéens et apprentis, à la bourse régionale d’équipement revalorisée de 5%, aux bourses et gratuité d’inscription accordées aux étudiants, ainsi qu’au financement d’abonnements préférentiels sur les TER pour de nombreux publics.

[bleu]Mis en ligne vendredi 16 janvier 2009[/bleu]

- Midi-Pyrénées : 1ère Région française en effort de recherche et développement et 3e pour son taux de croissance du PIB -
Deux publications, de l’Insee et de l’Observatoire des territoires, sont venus, en ce début d’année, confirmer le dynamisme de Midi-Pyrénées, par son développement démographique, dû pour l’essentiel à l’arrivée massive d’actifs séduits par les potentialités de son économie, et par l’énergie des entreprises du territoire et l’installation de nombreux investisseurs étrangers.

Le rapport de l’Observatoire des territoires vient de rendre compte de cette situation, et relève, pour la période 1990-2006, un taux de croissance du PIB qui situe Midi-Pyrénées à la 3e place des régions de France Métropolitaine.
Ce même rapport de l’Observatoire des territoires mentionne également la région Midi-Pyrénées parmi les plus dynamiques en terme d’intensité d’effort de recherche et de développement. Au niveau européen elle se situe au 8e rang sur ce critère. En France, elle prend la première place, devant les régions Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

« Ces bons résultats confirment l’attractivité de Midi-Pyrénées », a déclaré le président de Région, Martin Malvy. « C’est un encouragement pour le Conseil régional qui, avec ses partenaires, a mis en place une stratégie gagnante d’innovation et de développement économique. Notre Région a sans doute la gamme la plus complète d’outils financiers au service des PME, notamment. »

La Région dispose par ailleurs d’une agence de développement économique reconnue, Midi-Pyrénées Expansion (MPE), d’une agence régionale pour l’innovation (MPI), d’un Incubateur régional et d’un appel à projets dédié à la recherche et au développement. 400 contrats d’appui aux entreprises ont été signés par la Région pour un total de 49,8 millions d’euros.
[bleu]Mis en ligne mercredi 14 janvier 2008[/bleu]

- THERMALISME - La Région soutient la création du centre thermoludique de Barèges [rouge](Communiqué du Conseil Régional)[/rouge]

Midi-Pyrénées figure au 4ème rang des régions thermales françaises. Ce secteur génère environ 4 300 emplois directement et indirectement liés à cette activité, ce qui fait des communes thermales de véritables pôles économiques qui accueillent chaque année plus de 70 000 curistes et environ 35 000 accompagnants, soit environ 100 000 séjours et un chiffre d’affaires global de l’ordre de 127 millions d’euros.

Depuis 10 ans, la Région impulse et encourage la modernisation du secteur. En 2008, pas moins de 15 opérations auront été soutenues pour un montant total de près d’1 million d’euros.

Lors de la Commission permanente du 11 décembre, présidée par Martin Malvy, la Région a apporté son soutien à la création du Centre thermoludique de Barèges en lui accordant une subvention de 197 730 euros. Au total, les subventions allouées par la Région au projet de Barèges s’élèveront ainsi à près de 750 000 euros.

Cette somme permettra l’installation du plateau technique du Centre et la mise en place de l’ensemble des équipements comme les chaudières de production de vapeur pour le hammam, alimentation des douches pluies, sceau et cascade, du brumisateur, des queues de carpe et évacuation, système de traitement et de renouvellement de l’eau des bassins, évacuation de l’eau renouvelée avec bac de décantation, et canalisations correspondantes.
[bleu]Mis en ligne mercredi 7 janvier 2008[/bleu]

- Aerospace Valley - Aéronautique : la Région développe les formations [rouge](Communiqué du Conseil Régional)[/rouge]
Avec l’industrie et la recherche, la formation est le troisième pilier de ce pôle de compétitivité Aéronautique, Espace et Systèmes embarqués. C’est un pilier majeur qui doit permettre, par une bonne adéquation des formations et des emplois, de relever les défis posés par les mutations économiques et la concurrence internationale dans ces secteurs.
Lors de la commission permanente du jeudi 11 décembre, présidée par Martin Malvy, une convention entre la Région et le pôle Aerospace Valley a été actée afin de promouvoir l’offre de formation des deux régions Midi-Pyrénées et Aquitaine, liée aux activités du pôle Aerospace Valley. Cette convention permettra de confier au CarifOref (Centre d’animation, de ressources et d’information sur la formation Observatoire régional emploi formation) la maîtrise d’œuvre d’une plateforme et d’un catalogue de formation interactifs du pôle de compétitivité Aerospace Valley.
Créée en 1986, l’association loi 1901 est devenue CarifOref Midi-Pyrénées en 1995. Piloté et financé par l’État et la Région, le CarifOref Midi-Pyrénées constitue en matière d’information sur la formation le point de rencontre de tous les partenaires de la formation, institutions, organismes de formations, salariés et entreprises.
Le 17 novembre dernier, à l’occasion d’un séminaire sur l’évolution du secteur aéronautique, le président Martin Malvy avait présenté le Plan Régional d’Evolution des Emplois et des Compétences des sous-traitants de l’Aéronautique en Midi-Pyrénées, un nouveau dispositif d’anticipation et de coordination pour faire face aux évolutions du secteur.
[bleu]Mis en ligne mercredi 7 janvier 2008[/bleu]
- Transport à la demande - Région : 8 opérations financées dans les Hautes-Pyrénées en 2008 [rouge](Communiqué du Conseil Régional)[/rouge]
Le transport à la demande est un service organisé pour offrir une possibilité de transport aux secteurs non couverts par les dessertes régulières dans des conditions souples et peu onéreuses.
La Région intervient dans ce domaine aux côtés des Départements en apportant son soutien financier au fonctionnement du service. Lors de sa Commission permanente de décembre qui s’est réunie sous la présidence de Martin Malvy, la Région a voté des subventions pour 110 opérations, portant à 380 000 euros son engagement dans le transport en zones rurales sur tout le territoire de Midi-Pyrénées, dont 16 000 euros pour 8 services de minicar dans les Hautes-Pyrénées :
• Communauté de communes de la Vallée d’Argelès Gazost.
• Communauté de communes de la Vallée de la Barousse.
• Communauté de communes des Baronnies.
• Communauté de communes du Plateau de Lannemezan.
• Commune de St Arroman.
• Etablissement public intercommunal de la Vallée du Louron.
• Sivos de Trie sur Baise.
• Syndicat intercommunal des Coteaux de l’Arrêt.
[bleu]Mis en ligne mercredi 7 janvier 2008[/bleu]
- ENVIRONNEMENT
[rouge]Région : 13 547 chauffe-eau solaires aidés à fin 2008 [/rouge]

Sensibilisés à la protection de l’environnement,de plus en plus de familles se dirigent vers les énergies renouvelables, à titre personnel, pour soutenir le développement durable. Les particuliers sont nombreux à installer un chauffe-eau solaire, soucieux de participer activement à la diminution des émissions de certains polluants, dont le CO2 , principal responsable de l’effet de serre.

Au titre du programme d’aide aux particuliers pour l’installation de chauffe-eau solaire individuel, la Région a acté, lors de la commission permanente de décembre, présidée par Martin Malvy, une aide de 735 600 euros à 1226 bénéficiaires. Cela porte ainsi à 13 547 le nombre total de chauffe-eau solaires individuels soutenus par les aides régionales.

Lors de cette même commission permanente, la Région a voté une aide de 321 117 euros à 217 bénéficiaires pour l’installation de chauffe-eau solaires combinés. Tenant compte de ces bénéficiaires, le bilan des aides régionales aux particuliers s’élève à 1358 systèmes solaires combinés.

Avec plus de 300 jours d’ensoleillement par an, le soleil peut participer gratuitement à la production d’eau chaude sanitaire. Cette richesse naturelle est une source d’économie pour de nombreuses familles.Pour une famille de 4 personnes, l’installation de 4 m2 de capteurs solaires thermiques au sud couplés à un ballon de 200 litres, couvre entre 60 et 80% de leurs besoins annuels en eau chaude sanitaire. Et près de 100% l’été !

Pour protéger l’atmosphère, le solaire thermique ne génère pas de pollution. Y recourir permet de diminuer les rejets dans l’atmosphère : jusqu’à une tonne de dioxyde de carbone par an pour une famille de 4 personnes. [bleu]Mis en ligne mercredi 7 janvier 2008[/bleu]


[rouge]Région : 3 nouveaux contrats d’appui dans les Hautes-Pyrénées [/rouge]

Dans le cadre de sa nouvelle politique économique, la Région Midi-Pyrénées a mis en place depuis début 2007 des contrats d’appui pluriannuels pour les entreprises. Elle s’est déjà engagée auprès de 400 entreprises pour un montant de 48,6 millions d’euros .
Lors de sa Commission permanente de décembre, présidée par Martin Malvy, la Région a mis en place des contrats d’appui auprès de 3 nouvelles entreprises des Hautes-Pyrénées et a voté une subvention globale de près de 380 000 euros dont 210 500 euros au titre des Fonds européens FEDER gérés par la Région.

- L’atelier de décolletage de Bigorre, installé à Louey, engage une phase majeure de son développement dans le domaine d’activité de la visserie spéciale sur les secteurs aéronautique et médical. Le contrat d’appui doit lui permettre d’acquérir des matériels de production et créer 5 emplois.

- La SA Toupnot, installée à Lourdes, est le principal fabricant européen de corned-beef, essentiellement pour le marché export. Dans une perspective d’évolution de l’entreprise, notamment au regard de la politique agricole commune en pleine mutation, le contrat d’appui doit permettre à la société de lancer un programme d’investissements matériels et immatériels. Le projet prévoit le développement d’une gamme de plats cuisinés à forte connotation régionale et à destination de la grande distribution nationale. De 10 à 15 emplois seront créés.

- La Société de fabrication Industrielle, installée à Bénac, évolue dans le secteur de la chaudronnerie et de la tuyauterie où elle se positionne sur la réalisation de petites pièces et sur l’assemblage en petites séries. Le contrat d’appui doit lui permettre de réduire ses cycles de fabrication et d’améliorer sa rentabilité en investissant dans du matériel de production. Le programme est accompagné de 20 créations d’emploi. [bleu]Mis en ligne lundi 5 janvier 2008[/bleu]


[rouge]La Région aux côtés de la banque alimentaire des Hautes-Pyrénées [/rouge]

- En 2006, la Banque alimentaire de Toulouse et sa région a distribué plus de 1800 tonnes de denrées à une centaine d’associations, celle du Tarn 300 tonnes à une trentaine d’associations. Chambres froides, camions frigorifiques, matériels de bureautique : la commission permanente du 11 décembre 2008, présidée par Martin Malvy, a décidé de financer divers investissements en Midi-Pyrénées. 6 000 € sont ainsi attribués à la Banque alimentaire des Hautes-Pyrénées pour l’acquisition de divers matériels et l’aménagement de la plateforme de stockage. 3 millions de personnes sont aujourd’hui contraints de recourir à l’aide alimentaire en France. À leur service, depuis 1984, date de création de la première Banque Alimentaire française à Paris, 79 Banques maillent aujourd’hui le territoire national.En Midi-Pyrénées, six associations départementales et la Banque de Toulouse et sa région, pour les départements du Tarn-et-Garonne et de l’Ariège, couvrent les besoins de l’ensemble de la région. Afin de pouvoir trier, gérer et stocker les denrées dans le plus grand respect des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire tout en faisant face à l’augmentation constante des volumes traités, de nouveaux équipements leur sont nécessaires.
En 2007, l’équivalent de 143 millions de repas a été distribué en France par les Banques alimentaires à 4890 associations et organismes sociaux partenaires. [bleu]Mis en ligne mercredi 31 décembre 2008-8h24[/bleu]